Hubert de Beaufort         Le Livre Blanc      
                Une étude exhaustive de l'histoire de l'occupation de Bordeaux
Accueil 
Introduction   Chap.-1  Chap.-1 suite  Chap.-2    Chap.-3  Chap3-suite   Chap.-4  Chap.-5    Chap.- 6    Conclusion

ANNEXES

Annexes I - Lettres de grands Résistants adressées à Maurice Papon après la guerre.

- Le général de Gaulle :

" M. Papon n’a jamais cessé d’être à la hauteur des circonstances les plus diverses et, souvent, les plus difficiles "

- René Mayer, (ancien Premier ministre) :

" Il faut vouloir ce que l’on croit et réaliser sa foi "

- Roger Landes, (chef de la Résistance à Bordeaux) :

" Certaines personnalités arrivées après la bataille se sont attribuées… votre travail… fait entièrement dans la clandestinité "

- Gaston Cusin, (ancien Commissaire de la République à Bordeaux) :

" J’ai témoigné à l’époque de la Libération de votre appartenance au réseau Kléber … de votre qualité de Résistant clandestin… de votre participation à la reprise insurrectionnelle du pouvoir… " (Lettre écrite en 1987).

P. Guyonnet Duperat, (ancien président du tribunal militaire de Bordeaux) :

" J’ai eu pendant six années le redoutable honneur de présider le tribunal militaire de Bordeaux. J’ai donc eu à connaître toutes les affaires nées de l’occupation… Un nommé Dehan s’était mis au service de la Gestapo pour détecter et faire arrêter le juifs, même les plus jeunes encore nourrissons ".

" Jamais il n’est venu à l’idée de personne, pas même des familles des victimes d’incriminer l’attitude de M. Papon ".

" Je ne connais pas l’actuel dossier instruit par un juge d’instruction contre M. Papon. Il m’est donc difficile d’en parler. Peut-être a-t-il donné quelque signature administrative ? En tout cas, ce que je sais, c’est qu’après la Libération, il n’y a eu aucune plainte conte lui devant le tribunal militaire, saisi alors de l’arrestation et de la déportation des familles juives de Bordeaux ".

(1) voir biographie

Annexes II – Témoignages de personnalités s’exprimant sur le procès

- Robert de La Rochefoucauld, : agent du SOE (1)
et Résistant parachuté à Bordeaux

" J’ai su rapidement que l’homme clé de la Résistance à la Préfecture, c’était le Secrétaire Général, Maurice Papon

(1) SOE. Special Operation Executive : dépendant du ministre britannique de la Guerre Economique, chargé de coordonner toutes les actions menées contre les forces du IIIème Reich et dont la section française (French Section) dépendait du colonel Buckmaster.

- Raymond Barre, ancien Premier ministre :

" Scandalisé par un procès expiatoire "

- Yves Guena, président du Conseil Constitutionnel :

" Ce fut le procès contre le général de Gaulle "

- L’amiral Philippe de Gaulle :

" Je vous fait part de ma désapprobation quant au procès Papon "

Robert de La Rochefoucauld : agent du SOE (1)
et Résistant parachuté à Bordeaux

" J’ai su rapidement que l’homme clé de la Résistance à la Préfecture, c’était le Secrétaire Général, Maurice Papon

(1) SOE. Special Operation Executive : dépendant du ministre britannique de la Guerre Economique, chargé de coordonner toutes les actions menées contre les forces du IIIème Reich et dont la section française (French Section) dépendait du colonel Buckmaster.

Biographie et témoignage d’un Résistant d’exception

Annexe III . Curriculum vitae de Maurice Papon.

Annexes IV. Les documents allemands inédits

- Document 1, (D 1) : La déposition du général SS Oberg expliquant le processus de la déportation des Juifs.

- Document II, (D II) : La directive de Karl Boemelburg, chef de la Gestapo, concernant le sort dévolu aux prisonniers expiatoires ".

- Document III, (D III) : La directive de l’Etat Major des polices allemandes, ( le BdS), concernant l’exécution de 70 otages, le 21 septembre 1942, à Bordeaux.

 

Annexe V, (D V ) : Annonce de la plainte déposée par les organisations juives américaines contre la SNCF, (FIGARO , octobre 2000).

BIBLIOGRAPHIE

L’Abîme (1939-1945), par J.-B. Duroselle, (Paris, Sorbonne).

La destruction des juifs d’Europe, par Paul Hilberg, (Fayard).

Histoire de la Gestapo, par Jacques Delarue, (Fayard).

L’ORA, La résistance de l’armée (1939-1945).

Les Mémoires du général de Gaulle.

Un intrus dans la République, par Gérard Boulanger, (Seuil).

François Mitterrand, Une Jeunesse française, par Pierre Pean, (Fayard).

Le procès de Maurice Papon (compte-rendu d’Albin Michel).

Procès Papon: Plaidoirie de Maître Varaut, (Plon).

Procès Papon: Un Journal d’audience, par Éric Conan, (NRF).

Un crime de bureau, par Bertrand Poirot–Delpech, (Stock).

Bordeaux, 1940 – 1944, par René Terrisse, (Perrin).

La Cour, les nains et le Bouffon, par Arno Klarsfeld, (Robert Laffont).

Grandclément, par René Terrisse, (Aubéron).

Aux prises avec Vichy par Simon Schwarzfuchs, (Calman-Lévy).

Le pape et Hitler, par John Cornwell, (Albin Michel).

Pie XII devant l’Histoire, par Georges Roche, (Robert Laffont).

Le dossier du Procès Papon, (les pièces de l’instruction).

Fonctionnaire sous l’Occupation : rapport des experts daté du 11/1/1985 et annulé en 1987.

Les archives du Centre Jean Moulin, à Bordeaux et à Paris.

Les archives familiales de l’auteur.

Une déposition du général Oberg, représentant du RSHA en France.

Le procès de Luther, chef du KDS de Bordeaux.

Le procès de F. Dohse, chef de la Gestapo de Bordeaux.

Le procès de Dehan, chef de la SEC de Bordeaux.

Le procès de Poinsot, chef de la SAP de Bordeaux.

Les mémoires de l’amiral Leahy, ambassadeur des USA à Vichy.

Les archives de l’association, Résistance -Vérité - Souvenir.

Les archives de Maurice Papon.

Les archives de Michel Bergès.

Les archives de René Terrisse.

Le rapport Volker, (sur le rôle des banques suisses durant la guerre).

La vérité n’intéresse personne, Maurice Papon et Michel Berges, (Editions FX de Guibert).

Les entretiens avec Michel Bergès.

L’interview de F. Dohse faite en 1985, par Michel Bergès.

 

REMERCIEMENTS

A Madame Pommiès, conservateur du Centre Jean Moulin de Bordeaux, pour son accueil et sa documentation : la déposition eu Général Oberg s’est révélé une des clefs de la compréhension des structures allemandes.

A Michel Bergès pour sa ténacité à découvrir des pièces majeures expliquant les mécanismes des déportations à Bordeaux.

A Pierre Saufrignon, policier, résistant, déporté à Neuengamme, pour son témoignage vécu de Bordeaux sous l’occupation.

A Jean Philippe Larrose, pour sa patience à me dépeindre les acteurs français et allemands de cette sombre époque de l’Occupation, (1940-1944).

A René Terrisse, pour ses descriptions sur le Bordeaux occupé et pour ses découvertes de documents allemands exceptionnels.

A Jacques de Zélicourt, pour son aide, sa collaboration constante et ses conseils.

A Jacques Delarue, Claude Thomine Desmazures, Micheline Danmanville, Simone Bénech, Monique Deldique, pour leur aide précieuse à la mise au point du manuscrit.

A Robert de La Rochefoucauld, toujours solidaire dans le combat pour la restauration de la vérité.

A l’association Résistance Vérité Souvenir, et à son président Jean Morin, pour le soutien apporté durant cette longue et difficile contre enquête.

IRIESS

54 avenue Kléber

75 116 Paris

 

H. de Beaufort

54 avenue Kléber

75 116 Paris

 

Résistance Vérité Souvenir

32 rue François Bonvin

75 015 Paris